Retour du Japon

Publié le par GeF

Avant de publier différents billets sur le Japon, le temps que je trie les quelques mille photos prises là bas....que je vous raconte notre retour du Japon....

Donc hier matin, samedi 3 mai, lever à 5h40 du matin....pour aller prendre notre Shinkansen entre Hiroshima et Kansai, le tout nouvel aéroport d'Osaka....avec un avion prévu à 14 heures.

A l'enregistrement,  l'hôtesse de China Airlines nous précise que l'embarquement est reporté à 15 heures pour cause de fortes pluies sur Pékin. Nous avons donc largement le temps de prendre enfin notre petit déjeuner squizzé le matin pour cause de départ aux aurores.

Nous embarquons donc vers 15 heures puis l'hotesse nous annonce que notre départ est retardé, que le pilote attend l'autorisation de décoller. Tous les passagers sanglés, dossier du siège en position verticale et la tablette relevée....vous connaissez le topo,  les hotesses finissent au bout d'un quart d'heure par passer dans les rangs en nous proposant un petit verre d'eau....

20 minutes plus tard, dans l'attente d'un départ imminent, voilà que les hôtesses poussent leur petit charriot dans le couloir et nous demandent si nous voulons manger maintenant ou plus tard...Avec F. on se dit que cela fera passer le temps...et nous voilà en train de manger....en attendant l'autorisation de décoller....

Au menu, un club sandwich composé d'une partie sandwich aux nuggets de poulet mayo, d'une autre partie sandwich aux pâtes style macaroni avec de la mayo et d'une dernière partie, plus classique, sandwich aux tomates et au concombre à la mayo....Un régal.....Quelques fruits au sirop, très classiques et un dessert.....très japonais....J'ai même le temps de vous faire une petite photo de notre dessert.... histoire de passer le temps et d'immortaliser la chose....
En gros plan, cela donne cela
J'ai essayé d'en manger une bouchée....mais cela ne correspond définitivement pas à nos goûts, de la gélatine très gluante légèrement sucrée avec au milieu une boule de pâte de quoi, mystère, avec un léger arrière goût de bouillon de poule. Je n'ai pas insisté, F. et Matth n'y ont pas touché...Les plateaux sont enfin débarassés, on se dit que l'on va pouvoir partir.

Mais le temps passe encore, deux heures assis dans l'avion se sont passées, et toujours rien. Matth avec ses grandes jambes commencent à montrer des signes d'impatience, moi aussi d'ailleurs.....Les hôtesses évitent la cabine et les passagers, restent dans leur poste à l'abri des demandes de renseignements des passagers ...

Le cap des trois heures, bloqués sur la piste, montre le bout de son nez, mais miracle, les hôtesses, en chinois d'abord, nous demandent de bien vouloir prendre nos affaires et de débarquer de l'avion....Avant que l'avant de l'avion composé principalement de japonais et de quelques occidentaux, ne finissent d'entendre l'annonce en anglais de notre futur débarquement, le couloir était envahi de nos amis chinois....qui, ni une ni deux, étaient déjà debout à foncer vers les portes situées à l'avant de l'appareil.....On finira bien par descendre...

Nous voilà donc, après quasiment 3 heures d'attente, dans le hall d'embarquement à nous détendre un peu et à bouger...Mais toujours pas d'annonce...

Le temps passe, nous faisons connaissance avec un jeune couple de japonais, ils partent pour un voyage  (de noces très probablement mais je n'ai pas osé le leur demander ) de tourisme en Inde. Nous discutons un bon moment et échangeons nos adresses respectives. Le temps passe ainsi plus facilement.

Une collation nous est même servie dans le hall de l'aéroport, les choses trainent en longueur, F. me dit que l'on va peut-être passer une nouvelle nuit au Japon....

Heureusement, il y avait quelques ordinateurs connectés au net, j'ai pu mettre un petit message à toute la famille, leur disant de ne pas s'inquiéter, et j'ai ainsi pu vérifier grâce à V. qu'il avait beaucoup plu sur Pékin, mais que cela venait de s'arrêter.... Je retourne voir les hôtesses pour savoir ce qu'il en était....toujours rien et il est déjà 20 heures....

Nous continuons de parler avec Akiko et Isao, dans leur anglais assez rudimentaire, ils nous expliquent qu'ils ne savent pas comment la suite de leur voyage va se dérouler, ils avaient une correspondance pour l'Inde dans la soirée....

Vers 20h20,  Akiko, qui est allée aux nouvelles, nous dit que l'embarquement est prévu sous peu...Aucune annonce en anglais n'est faite, uniquement en japonais et en chinois...

Et nous voilà de nouveau assis, sanglés....et voilà que les hôtesses repassent avec un chariot et nous servent....un repas japonais...c'est un gag?
Un de ces petits encas en boite ronde en bois (pas de photo, j'étais trop énervée pour penser à ça...), qui réchauffé à la vapeur....ne nous régale pas vraiment, mais dans l'histoire, depuis 6h du matin après avoir zappé le petit dej, consommé le repas China Airlines très japonais, le chausson à la crème patissière servi dans le hall, il est presque 21 heures et nous n'avons toujours pas fait de vrai repas....alors on mange un peu, ne serait-ce que le riz gluant qui se cache  sous le thon....quand au thé glacé servi en canette qui est un thé fait à base d'orge et de céréales grillées.....j'étais la seule à le gouter sous le regard curieux  de F et Matth....mais, là, j'ai dit non....

De l'autre côté de l'allée centrale, il y avait une petite mamie japonaise, en voyage avec sa fille et sa petite fille, qui après avoir absorbé le dessert de midi sous nos yeux ébahis, a fini consciencieusement son nouveau repas et son thé....
Le tout, dans des bruits de moteurs, car nous roulions enfin sur la piste.....les hôtesses ont ramassé précipitamment les restes de notre frugal repas, en brusquant un petit peu mamie.... et nous voilà partis....si si...il est 21h10 et nous en avons pour 3 heures de voyage.....nous serons dans notre lit à la maison, quelle perspective agréable après cette journée passé entre le train et l'avion....

Arrivés au terminal 3 du tout nouvel aéroport surdimensionné construit pour les JO et récemment mis en service, nous nous arrêtons en plein tarmac....avec des bus pour nous mener à l'aérogare, comme au bon vieux temps...Il est quasiment minuit, ne me dites pas que toutes les passerelles d'embarquement étaient utilisées à ce moment là....Bizarre pour ce gigantesque nouvel aéroport....
Des couloirs interminables, un mini train pour aller d'un aérogare à l'autre, histoire de retrouver nos valises, bondé, qui n'arrive pas à suivre le débit du poste de douane....sans compter tous nos amis chinois qui se ruent sur le dernier wagon et bousculent les passagers déjà embarqués, il faut même l'intervention d'un garde pour faire redescendre des passagers car les portes ne ferment pas....Après un long trajet à pied pour touver un taxi,  nous embarquons.
Quel gigantisme....quelle démesure...mais que ne ferait-on pas pour les JO? Quoiqu'il arrive, il faut compter beaucoup plus d'une heure entre la descente de l'avion et le taxi. Ce qui est vraiment beaucoup pour Pékin, l'ancien aéroport plus compact et plus petit était très rapide à ce niveau là.

A la maison vers minuit et demi passé, une légère collation, si, si, nous voilà dans notre lit....un bonheur...

PS: juste une petit mot pour vous dire que nous avons adoré le Japon, nous nous sommes régalés de la gentillesse des japonais, de leur politesse, de leurs temples du gigantisme de Tokyo, du calme de Miyajima.....Moi qui n'était qu'à moitié partante, nous sommes surtout partis là bas pour Matth,  c'est vraiment un voyage à faire....mais attendez les photos et les prochains billets








Publié dans Très forts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Séverine 06/05/2008 11:55

Comme c'est drôle, j'ai la même histoire à raconter, en plus court et moins rigolo:
Nous étions à Shanghai ce WE, et pour relier l'aéroport de Pudong, nous voici aussi dans notre Shinkonsen local (chut, c'est une devinette sur notre blog), l'avion prévu à 16H20 pour un retour sur Pékin samedi dernier n'a décollé qu'à 17H30 à cause des intempéries sur la capitale - et on a pu courrir dans les allées de l'avion avec petit Hugo OUF!. Arrivée à 20H aussi au nouveau terminal 3 (mais il semble que le circuit national soit plus bref que pour l'international).
Bon évidement, on a eu un plateau repas chinois servi sur Air China et pas cette ignoble chose gluante et fluo !
Drôle de coïncidence, non???

GeF 06/05/2008 12:04


Il y a 20 ans, on parlait de la CAAC unique compagnie chinoise, en disant China Airlines Always Cancelled....
Je n'ose imaginer ton petit Hugo dans cette situation là, même Matth commençait à en avoir marre....Quoiqu'il arrive, grace à toute cette pluie nous avons eu un beau dimanche...


aloe 05/05/2008 15:44

Quel dessert!
la photo est déjà formidable, mais accompagnée du commentaire.. c'est un grand moment dans la trépidante vie gastronomique de l'expat.j'en salive!quand aux galères aériennes... hélas aucun pays n'est épargné, non?

GeF 06/05/2008 03:03


Je me souviendrai longtemps de ce dessert et de l'expression de dégoût que j'ai lu sur le visage de Matth à cet instant là.....

Galères aériennes: ils sembleraient qu'elles soient plus nombreuses avec les compagnies chinoises qu'avec les autres...Elles battent tous les records sur ce plan là...