Que de bruit.....

Publié le par Gef

p54n1.jpgDemain, nous fêterons le Nouvel An Chinois et les boutiques de pétards se sont installées un peu partout autour de chez nous.....en perspective, du bruit, des feux d'artifice et encore du bruit......
undefined
Le Nouvel An Chinois ou Fête du Printemps
s'appelle aussi GuoNian 过年. Qu'est-ce que le Nian? C'est un animal imaginaire qui porte malheur. Quand le nian arrive, les arbres se fanent, les feuilles s'éparpillent et l'herbe ne pousse plus. Dès qu'il est parti, tout ce qui vit se développe et les fleurs s'épanouissent. Comment faire pour que l'animal s'en aille ? On eut l'idée de le chasser par le moyen de pétards, d'où l'usage de tirer des pétards.

Selon les époques et les régions, les pétards ont porté différents noms. Au début, bien avant l'invention de la poudre à canon, les pétards étaient utilisés pour effrayer les bêtes sauvages, particulièrement une licorne appelée "nian" (ce mot signifie maintenant année), qui apparaissait régulièrement à la fin de l'hiver ou au début du printemps, causant beaucoup d'émoi parmi les habitants. Les gens brûlaient alors des bâtons de bambou sec pour produire le son de l'explosion. Les premiers pétards étaient ainsi appelés "baozhu" (bambou qui craque).


Après l'invention de la poudre à canon, on a utilisé cette poudre pour remplir des tubes de bambou: une fois allumée, elle produisait une grosse explosion. Les pétards ont alors été appelés "baozhang" (bâtonnets explosifs), un nom encore en vogue dans certaines régions. Selon l'œuvre Origine des choses, de la dynastie des Song (960-1279), le premier scientifique à avoir utilisé la poudre à canon pour les pétards a été Ma Jun, durant la période des Trois Royaumes (220-265).


Les baozhang ont conduit aux premiers pétards enroulés dans du papier, mais ces derniers ne produisaient qu'une seule explosion. Puis, il y a eu les pétards à deux explosions (ertijiao) et les pétards en chaîne (bianpao) qui ont été des innovations postérieures, tout comme les fusées, les étoiles et les nombreux explosifs chimiques aux multiples couleurs.
undefined
Dans le Pékin d'autrefois, lorsqu'une famille tirait des pétards, les voisins sortaient pour profiter du spectacle, ce qui aidait à renforcer les liens d'amitié. Les gens disaient alors : "bao he zhulin" (les pétards font vivre les voisins dans la paix et l'harmonie).

undefinedIl existe même des kits tout prêts à l'emploi pour les novices, ou les pressés....

Merci à V. qui m' a gentillement envoyé ses photos, je suis privée de mon petit appareil depuis huit jours et il me manque cruellement.....



Publié dans Pékin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article